ÉDITIONS / MULTIPLES

L’ESPACE D’EN BAS

Installé depuis fin 2009 au n°2 de la rue Bleue, dans le 9e arrondissement, L’Espace d’en bas est un lieu d’art contemporain d’une espèce en voie de raréfaction sur la place parisienne. S’il revêt l’apparence de ce qu’on qualifie communément de « galerie » — le premier effet white cube, sans doute —, on en est assez éloigné ici, tant dans le fonctionnement que dans le contenu.

Face B de l’agence de design graphique Warmgrey dont les bureaux se situent à l’étage, L’Espace d’en bas propose une programmation aussi profuse qu’atypique composée d’événements à géométrie et durée variables, du lancement d’objets édités à l’exposition en passant par la projection vidéo ou la performance sonore. Vincent Epplay, Jad Fair, Hubert Renard, Anna Dubosc, Jean-Jacques Lebel, Hendrick Hegray, Aurélien Froment comptent parmi les très nombreuses personnes figurant au générique depuis sa création. Si l’on peut y déceler un penchant certain pour le son et la musique, tous les médiums et scènes y sont toutefois représentés.

Jouant les intermédiaires entre atelier et lieu d’exposition, L’Espace d’en bas fait figure de véritable antichambre en invitant les artistes à montrer des travaux en cours de réalisation, dans un entre-deux empreint de fragilité. Mais le lieu ne se contente pas d’être (et d’avoir, aussi) une simple vitrine : il accompagne et soutient créateurs et projets en participant à la production de pièces.

C’est dans un esprit résolument indépendant et expérimental que L’Espace d’en bas œuvre énergiquement — non sans convivialité — à l’existence et la visibilité d’un certain art en train de se faire, ici et ailleurs, maintenant.

un texte de Anne-Lou Vicente